François Coulon

Treize titres de films pornographiques qui auraient pu exister

Arrivé trop tard sur le marché du septième art, dépité de ne pas avoir trouvé moi-même ces classiques que sont Tant qu’il y aura des zobs, Deux slips amis-amis ou L’arrière-train sifflera trois fois, j’ai voulu retrouver cette tradition du film X à l’ancienne, où le producteur de chair fraîche, dans de subtils calembours aux savantes références culturelles, savait enchanter le cinéphile raffiné qui sommeille en tout cochon.

Une brève et dangereuse diversion, dans un genre que je pratique assez peu (je veux parler du calembour).

Certaines références échapperont peut-être aux plus jeunes d’entre nous — mais tout le monde aura remarqué que cette page n’est pas destinée aux mineurs.

(Ces détournements — que je pense être, de bonne foi, inédits — seront-ils repris, copiés et collés ailleurs sur le web ? Connaitront-ils la fortune d’une forme de postérité anonyme ? L’expérience mérite en tout cas d’être tentée.)

Tous les articles